ecoconduite

L’écoconduite est un mode de conduite souple qui permet d’avoir un impact significatif sur la consommation de carburant et donc l’environnement. La maîtrise de l’écoconduite passe par la maîtrise de 5 règles fondamentales et 5 avancées.

Qu’est-ce-que l’écoconduite ?

L’éconduite consiste à maintenir le plus longtemps possible un bas régime moteur en adoptant une conduite souple et une vitesse stable. Le conducteur doit également anticiper le trafic afin de limiter au maximum les accélérations et les freinages brutaux. L’adoption de l’écoconduite à un impact significatif sur la consommation de l’automobile, l’environnement (du fait de l’économie en carburant) et la sécurité routière. Depuis 2009 et sous l’impulsion du Grenelle de l’environnement, l’écoconduite est évaluée lors de l’examen pratique du permis de conduire comme point bonus au même titre que la courtoisie au volant.

Les 10 commandements de l’écoconduite

Pour adopter une conduite économique, 10 règles doivent être respectées. Les 5 premières règles sont fondamentales et les 5 dernières, avancées. Ces 5 dernières règles permettent tout de même d’augmenter le rendement de l’écoconduite en diminuant la consommation de 20% en carburant.

1. Changez les rapports de vitesse à bas régime moteur

Plus un moteur tourne vite, c’est à dire monte en régime moteur, plus il consomme du carburant. Pour limiter un haut régime moteur et utiliser de façon optimale l’efficacité moteur, il faut monter le rapport de vitesse quand le régime moteur atteint 2 500 tours par minute pour un véhicule Essence et 2 000 tours par minutes pour un véhicule Diesel. Ne pas monter plus haut dans les tours permet de consommer moins de carburant. Lors des accélérations entre les rapports, appuyer franchement (au 3/4) sur la pédale d’accélération, cela permettra de rester le moins longtemps possible en surconsommation.

2. Maintenir une vitesse stabilisée

Une automobile qui a peu de variation de vitesse consomme moins qu’une automobile qui accélère régulièrement. Un moteur consomme en effet plus de carburant lorsque le conducteur appuie sur la pédale d’accélération pour augmenter sa vitesse. Moins il y a de variation de régime moteur, plus la vitesse du véhicule est stable et moins vous consommerez de carburant.

3. Maintenir un régime moteur au plus bas

Pour maintenir la consommation au plus bas de votre automobile, utilisez des rapports de vitesses élevés. Cela vous permettra d’afficher un régime moteur bas et donc, de consommer moins de carburant.

4. Anticipez le trafic en regardant loin

Le fait d’observer loin devant vous l’environnement, le comportement des autres et de garder une distance importante entre vous et les autres automobilistes vous permettra d’anticiper le trafic. Vous maintiendrez ainsi une vitesse stable, limiterez les freinages, laisserez le véhicule décélérer tout seul en cas de ralentissement devant vous et vous consommerez ainsi moins de carburant. L’anticipation vous permettra aussi d’évitez d’accélérer en montée et de lever le pied de la pédale d’accélération en descente, vous permettant de rouler en ne consommant pas une goutte de carburant. En cas d’arrêt de plus de 30 secondes, il est plus économique de couper le moteur.

5. Entretenir son automobile

L’entretien de sa voiture joue un rôle primordiale dans l’écoconduite. Des pneus sous-gonflés engendrent une surconsommation de 10% de carburant. Assurez-vous de la bonne géométrie de votre véhicule pour éviter des sollicitations mécaniques anormales qui engendreront une consommation de carburant. Contrôlez également le moteur pour éviter qu’il soit encrassé en changeant régulièrement le filtre à air, à huile et faites aussi la vidange.

6. Apprenez à vous servir des instruments de bord

Les instruments de bords vous permettent de connaître la consommation instantanée de votre automobile et d’adapter en temps réel votre conduite. Le compte-tours vous permet de savoir quand changer les rapports de vitesse et d’éviter de monter trop haut dans les tours. Votre véhicule peut disposer d’options comme le Start & Stop ou le régulateur de vitesse qui vous permettront d’appliquer automatiquement les techniques de l’écoconduite.

7. Organisez vos déplacements à l’avance

Choisir un itinéraire optimal en évitant les embouteillages, les travaux… fait aussi parti des règles de l’écoconduite. Ainsi le chemin le plus court, n’est pas forcément le plus adapté à l’écoconduite et donc le plus économique. Les GPS permettent de choisir des itinéraires optimaux pour l’écoconduite.

8. Évitez les charges inutiles

Pour économiser du carburant, évitez de rouler avec une automobile chargée avec des éléments inutiles ou pouvant perturber l’aérodynamique du véhicule comme par exemple un porte vélo.

9. Roulez moins vite

En diminuant votre vitesse, vous diminuez la résistance de l’air et des pneumatiques sur le véhicule, ce qui diminue la consommation de carburant. Diminuer sa vitesse de 110km/h à 100 km/h permet d’économiser jusqu’à 1 litres par 100 kilomètres de carburant.

10. Coupez le moteur de votre automobile à l’arrêt

Si vous n’avez pas l’option Start & Stop sur votre automobile, vous pouvez couper votre moteur si vous estimez rester à l’arrêt plus de 20 secondes comme à un feu rouge par exemple.

L’écoconduite vous permettra non seulement d’économiser du carburant, mais aussi de ralentir l’usure de vos pneus, de vos freins et de votre moteur. Vous aurez donc moins de problème mécanique avec votre automobile.

L’écoconduite pour économiser de l’argent
5 (100%) 1 vote